collection

— A6

À paraître

25 septembre 2020

10,5x14,8 cm

ISBN 978-2-940426-62-1

ISSN 2624-7887

Travail gratuit et grèves féministes

Silvia Federici, Morgane Kuehni, Maud Simonet, Morgane Merteuil

Le 14 ­juin 2019, pres­que trente ans après la pre­mière grève des femmes, des cen­tai­nes de mil­liers de per­son­nes défi­lent dans toute la Suisse à l’issue de la deuxième grève natio­nale fémi­niste. Les quatre textes de cet ouvrage, issus de confé­ren­ces don­nées à Lausanne à l’occa­sion de cet évènement extra­or­di­naire, arti­cu­lent les enjeux des luttes fémi­nis­tes actuel­les, notam­ment, l’invi­si­bi­li­sa­tion du tra­vail fourni par les femmes qui demeure l’une des rai­sons de leur colère.

Dans ce recueil, Silvia Federici, grande figure du fémi­nisme inter­na­tio­nal, revient sur les com­bats autour du tra­vail repro­duc­tif et la cri­ti­que de sa non-rému­né­ra­tion. Si ce tra­vail se décline dif­fé­rem­ment selon les contex­tes, il reste au cœur des luttes contem­po­rai­nes, notam­ment en Suisse. Au fil des textes publiés ici, il sert aussi de para­digme pour penser des formes de tra­vail gra­tuit, essen­tiel­le­ment fémi­nin, comme les stages, le béné­vo­lat, les mesu­res d’inser­tion sociale, ou pour donner à voir le conti­nuum entre les assi­gna­tions faites aux femmes hété­ro­sexuel­les et le tra­vail du sexe.

Silvia Federici (née en 1942 à Parme en Italie) est une uni­ver­si­taire amé­ri­caine, ensei­gnante et mili­tante fémi­niste radi­cale. Elle est pro­fes­seure émérite et cher­cheuse à l’Université Hofstra à New York.