collection

— Rupture

Nouveauté

18 € / 23.4 CHF

25 janvier 2018

276 p. / 14x21 cm

ISBN 978-2-940426-30-0

ISSN 1662-3231

La Conception matérialiste de la question juive

Abraham Léon

Préfaces de Maxime Rodinson et d’Ernest Mandel, Postface d’Enzo Traverso

Écrit par un ancien sio­niste devenu marxiste, ce livre cons­ti­tue une contri­bu­tion majeure de la tra­di­tion révo­lu­tion­naire au débat sur le sio­nisme et l’anti­sé­mi­tisme. Léon y com­pare le sio­nisme aux natio­na­lis­mes euro­péens et décons­truit ses mythes fon­da­­teurs. Dans cette syn­thèse his­to­ri­que, un ensem­ble de notes écrites entre 1940 et 1944, l’auteur établit l’hypo­thèse que les Juifs for­ment un peuple-classe, cons­ti­tué suite à l’inter­dic­tion faite aux chré­tiens de pra­ti­quer l’usure au Moyen Âge. S’appuyant sur un vaste maté­riau his­to­ri­que et une démar­che maté­ria­liste, il déve­loppe les argu­ments de Marx dans La Question juive en y inté­grant ses ana­ly­ses ulté­rieu­res, notam­ment celles du Capital. Démontrant qu’une grande partie des Juifs avait déjà vécu en exil avant la des­truc­tion du temple en 70, il affirme que le peuple juif conti­nua à exis­ter non pas malgré sa dis­per­sion, mais à cause de celle-ci.

Abraham Léon (né Abram Wajnsztok à Varsovie en 1918 – mort à Auschwitz en 1944) milita d’abord au sein d’Hachomer Hatzaïr, un mou­ve­ment ouvrier sio­niste. Lorsque celui-ci se pro­nonça en faveur des procès de Moscou, Léon rejoi­gnit la Quatrième Internationale. Il rédi­gea La Conception maté­ria­liste de la ques­tion juive alors qu’il était engagé dans la Résistance belge.