collection

— Métro

À paraître

16 € / 20.8 CHF

25 octobre 2020

150x225 cm

ISBN 978-2-940426-60-7

ISSN 2624-8980

Projet et utopie

Manfredo Tafuri

Essai traduit de l’italien par Françoise Brun

Introduction par Marco Assennato

Projet et utopie est un livre fon­da­men­tal qui déroule au fur et à mesure de ses pages une forte charge polé­mi­que. Tafuri dépasse le cadre rigide de l’his­toire de l’art pour révé­ler les ori­gi­nes mythi­ques de la crise de l’archi­tec­ture et des sys­tè­mes de repré­sen­ta­tion depuis le XVIIIe siècle.
En met­tant à jour la culture comme fonc­tion média­trice qui sublime et incor­pore le conflit dans les formes pour pré­ser­ver la struc­tu­ra­tion de l’exis­tant, Tafuri pro­céde à une révi­sion cri­ti­que des pro­po­si­tions appa­rem­ment les plus ration­nel­les de la restruc­tu­ra­tion du déve­lop­pe­ment capi­ta­liste. La pro­li­fé­ra­tion de sym­bo­les dans le laby­rin­the sadi­que des Prisons ima­gi­nai­res de Piranesi révèle que « le som­meil de la raison engen­dre les mons­tres » et le sublime pro­duit le dif­forme.
La forme est mena­cée par l’idéal de tota­lité et d’uni­ver­sa­lisme malgré les ges­ti­cu­la­tions pour la pré­ser­ver de la dis­so­lu­tion totale. Que les uns pré­co­ni­sent comme issue à la crise de l’archi­tec­ture son inté­gra­tion à la consom­ma­tion, ou d’autres prô­nent des pra­ti­ques alter­na­ti­ves au ser­vice de l’émancipation et du socia­lis­me : rien n’y change. Les termes de l’ana­lyse res­tent biai­sés et font l’économie d’une cri­ti­que de l’idéo­lo­gi­que déployée par les pra­ti­ques socia­les qu’on appelle archi­tec­ture, urba­nisme, art ou design.
Paraphrasant Marx, il est impos­si­ble selon Tafuri de créer une esthé­ti­que de classe, mais seu­le­ment une cri­ti­que de classe de l’esthé­ti­que. Les contra­dic­tions inter­nes aux théo­ries et pro­jets d’avant-garde sont dévoi­lées notam­ment dans leurs proxi­mi­tés avec le for­disme, mains dans la main avan­çant vers la ratio­na­li­sa­tion capi­ta­liste à l’image du Cri de Munch répon­dant à l’angois­sante expé­rience de la grande métro­pole, lieu absolu de l’alié­na­tion.

Manfredo Tafuri est un théo­ri­cien, his­to­rien, et cri­ti­que de l’archi­tec­ture ita­lien (1935-1994). Il a été le direc­teur du dépar­te­ment d’his­toire de l’archi­tec­ture de l’Istituto Universitario di Architettura de Venise. Sa ren­contre avec Massimo Cacciari, Francesco Dal Co et d’autres jeunes his­to­riens l’encou­ra­gera à radi­ca­li­ser sa cri­ti­que d’une his­toire opé­ra­tive. Il a par­ti­cipé à la rédac­tion de la revue Casabella-Continuità.